30 juin 2021 : dernière version du protocole sanitaire. Vers un retour à la normale ?

Dans le cadre du déconfinement progressif le ministère du Travail a publié le 29 juin 2021 la dernière version du protocole national. Celui-ci est applicable à partir du 30 juin 2021 et se caractérise par un assouplissement de certaines mesures. Il est accompagné de la fiche sur l’organisation et le fonctionnement des restaurants d’entreprise.

Les principales évolutions concernent la vaccination pendant les heures de travail, la suppression de la jauge pour les moments de convivialité et dans les restaurants d’entreprise.

Qu’est-ce qui change ?

La vaccination pendant les heures de travail :  Au regard des impératifs de santé publique, il est attendu des employeurs qu’ils autorisent leurs salariés à s’absenter pendant les heures de travail, pour leur faciliter l’accès à la vaccination. Lorsque le salarié choisit de se faire vacciner par le service de santé au travail, il peut s’absenter de droit sur ses heures de travail, il informe simplement son employeur d’une visite médicale, sans avoir à préciser le motif. « Aucun arrêt de travail n’est nécessaire et l’employeur ne peut en aucun cas s’opposer à son absence », rappelle le protocole en précisant que le salarié est invité à se rapprocher de sa hiérarchie afin de déterminer la meilleure manière d’organiser cette absence.

Les salariés qui ont une ALD (affection de longue durée) exonérante (cancer, diabète, insuffisance cardiaque, etc) « bénéficient d’une autorisation d’absence de droit pour cette vaccination rendue nécessaire par leur état de santé ».

Moments de convivialité : La jauge des 25 personnes est supprimée. Le protocole rétablit la possibilité d’organiser des « moments de convivialité réunissant les salariés en présentiel dans le cadre professionnel ». Suspendus depuis fin octobre, ces pots « peuvent être organisés dans le strict respect des gestes barrières, notamment le port du masque dans les espaces clos, les mesures d’aération/ventilation ainsi que des règles de distanciation ». Le document recommande toutefois de les organiser dans des espaces extérieurs.

Co-voiturage : le mode de transport individuel n’est plus à privilégier. La présence de plusieurs salariés dans un véhicule est possible à la condition du port du masque par chacun, de l’hygiène des mains, de l’existence d’une procédure effective de nettoyage/désinfection régulière et d’une aération très régulière également de quelques minutes du véhicule.

Restauration collective : les règles sont moins restrictives

  • La jauge maximale de 50 % de la capacité est supprimée,
  • Le nombre maximal de six personnes par table « venant ensemble ou ayant réservé ensemble » est également supprimé,
  • La distance minimale de deux mètres entre les tables occupées est supprimée,
  • L’installation de parois de séparation prévenant les projections entre les tables est recommandée,
  • L’obligation pour chaque convive de disposer d’une place assise est maintenue,
  • L’usage des fontaines à eau sera de nouveau autorisé si celles-ci sont scrupuleusement et fréquemment entretenues, nettoyées et désinfectées. Deux consignes supplémentaires : les mesures barrières devront être rappelées à proximité de la fontaine à eau, une consigne devra être affichée pour éviter le contact entre le robinet de la fontaine et le contenant individuel (goulot de la bouteille, verre, tasse…).

Ce qui ne change pas

Le télétravail : Le gouvernement insiste sur son maintien. L’employeur fixe « dans le cadre du dialogue social de proximité, un nombre minimal de jours de télétravail par semaine, pour les activités qui le permettent ». Pour limiter les contacts, les réunions en audio ou en visioconférence restent à privilégier. Lorsqu’elles se tiennent en présentiel, elles doivent respecter les gestes barrières, notamment le port du masque, les mesures d’aération/ventilation des locaux ainsi que les règles de distanciation.

Gestes barrières : les mesures d’hygiène et de distanciation sont maintenues. Le port du masque est toujours « systématique au sein des entreprises dans les lieux collectifs clos ». Il doit continuer d’être associé à une distance physique d’au moins un mètre entre les personnes, de lavages de main réguliers et d’une bonne ventilation des locaux.

Des outils pour vous aider

    • ANACT : Guide à destination des employeurs « Covid-19 – Reprise d’activité après fermeture de l’entreprise : comment accompagner les salariés ?  Télécharger le document
    • ANACT : Fiche-conseil – Covid-19 : accompagner le retour des télétravailleurs en entreprise. Télécharger le document
    • AIST87 : Fiche repère :  Après un arrêt d’activité prolongé comment anticiper la reprise, relancer son activité, être accompagné(e). Télécharger le document.

STL visuel bref

 

L’AIST87 et ses équipes restent pleinement mobilisées et à votre écoute pour vous conseiller lors de la reprise de votre activité.

Gestes barrières, continuons !